Civilisation et dystopie

Enfin nous existons ! Enfin Futur Noir déploie ses ailes ! Cette revue dystopique voit le jour dans un contexte plein de troubles, de questions, de doutes et d’angoisses.

Notre époque étant instable sur les plans économique, écologique, politique et social, nous sommes plusieurs à nous demander comment tout cela va finir. Pour tenter de comprendre ce qui nous arrive, nous projetons les problématiques du présent dans le cadre de la science-fiction et plus particulièrement dans celui de la dystopie.
Extrapoler les problèmes du présent dans un futur chaotique pour essayer de changer nos appréhensions et amorcer une prise de conscience collective, telles sont nos ambitions.
Alors voilà, nous en sommes là ! Une première thématique tournée sur notre époque, son système, parce que nous avons beaucoup de questions et hélas, si peu de réponses.

La chute des civilisations est ici notre sujet de réflexion.
Depuis quelques temps, il y a un sujet récurrent dans les médias : notre civilisation, telle que nous la connaissons, devrait disparaître incessamment sous peu. Une étude financée par la Nasa datant de 2014 fait office de pavé dans la marre. Fini d’occulter les questions inhérentes à notre système sociétal. Au moment où nous sommes encore empêtrés dans la crise financière mondiale de 2007, le FMI annonce l’explosion de la plus grosse bulle financière que l’Histoire n’ait jamais connu.

Cet éclatement sans précèdent sera d’une telle violence que notre civilisation ne pourra pas s’en remettre. Nous avons pourtant eu des symptômes annonciateurs, mais la fuite en avant et le « après moi le déluge » que nous pratiquons sans réfléchir nous emmènent au pied du mur. Il va bien falloir ancrer dans nos esprits que nous sommes acculés de tous côtés. Notre économie est en train de s’effondrer avec une dette de 200 000 milliards de dollars en 2014, soit 286% du PIB mondial. Écologiquement nous sommes au bord du gouffre et sur le plan social nous pouvons clairement affirmer que l’atmosphère est pour le moins oppressante. Même si d’un point de vue historique l’Humanité s’est déjà confrontée aux déclins successifs de ses différentes civilisations, aujourd’hui la structure nécrosante que nous avons érigée nous emprisonne dans une réalité au comble de la perversion et de l’horreur. Que ce soit d’un point de vue global ou de manière plus individuelle, nous sommes tous plongés dans un marasme qui spolie nos espérances et c’est pourtant dans cette impasse que nous posons la question : reste-t-il encore de l’espoir pour notre avenir ?

C’est en amorçant cette réflexion que nous pouvons envisager une réponse. Néanmoins, une chose est sûre : il ne faut pas abandonner le terrain. L’efficacité de nos actions et de nos échanges est incertaine, mais déserter n’est pas une solution envisageable, que ce soit pour notre présent ou notre avenir. Futur Noir vous offre la possibilité de prendre acte dès maintenant, vous invite à soulever des problématiques et contribuer ainsi à construire un avenir (peut-être) meilleur.

Nous citons ici la phrase de Tristan Edern Vaquette :

« Il n’y a pas de méchant système, il n’y a qu’une somme d’individuelles lâchetés, responsable de tout, des plus quotidiennes mesquineries, jusqu’aux plus grands des crimes. »

Alors c’est parti et n’oubliez pas : souriez, demain sera pire !

Pas de commentaires

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas affiché. Les champs obligatoires sont indiqués avec *